Tourisme. Une appli pour visiter les communes préservées

Publié le par Esc Rennes

Tourisme. Une appli pour visiter les communes préservées
Guidigo, kezako ?

C'est une application conçue par la société éponyme, basée à Paris et à New York. Selon le principe que « every place has a story to tell », (chaque site a une histoire à raconter), l'entreprise a créé une plateforme, qui affiche 500 parcours dans le monde dont 200 en France. Le visiteur n'a qu'à taper Guidigo suivi du nom de la commune et le parcours apparaît. David Lerman, l'un des concepteurs et Antoine Gouritin, consultant de la société, étaient invités jeudi dernier par l'association des Petites Cités de caractère.

En Sarthe, le centre culturel exploite Guidigo pour le musée des 24 Heures ou l'abbaye de l'Epau. Le Mans Métropole dispose également de l'outil pour l'Arche de la nature. L'espace Faïence à Malicorne devrait prochainement s'en doter.

Brûlon et sa motte féodale

Brûlon dispose de Guidigo depuis février. Pratique : en cas de fermeture de l'office de tourisme, les promeneurs peuvent télécharger la visite guidée depuis leur smartphone.

« Brûlon a choisi de valoriser sa motte féodale sous laquelle reposent 2 500 sarcophages », précise le maire Daniel Coudreuse. Dans son parcours Guidigo, elle indique d'autres sites où s'arrêter, commentaires et photos à l'appui. En tout, dix points sont à visiter dans la commune. L'une des versions a même été mise au point par des enfants.

Sept petites cités de caractère

Elles étaient onze, elles ne sont plus que sept (Brûlon, Fresnay-sur-Sarthe, Asnières, Parcé, Saint-Calais, Montmirail et Luché-Pringé). Peut-être huit bientôt avec Sillé-Le-Guillaume, qui se porte candidate. Pour être Cité de caractère, il faut compter moins de 6 000 habitants, posséder au moins un monument historique et être pourvu d'un règlement d'urbanisme protégeant l'architecture ou le patrimoine. Il faut enfin s'engager à respecter un cahier des charges établi pour cinq ans.

L'association rattachée au réseau régional est animée par Valérie Bouvet-Jeunehomme. Elle demande aux communes une adhésion de 2,50 € par habitant. Le conseil départemental apporte son obole : un peu plus de 20 000 €. L'association fonctionne avec un budget annuel de 60 000 €.

La gastronomie mise en valeur

Le 3 juillet, à Asnières-sur-Vègre, les Petites cités de caractère organisent une manifestation régionale : La cité des sens ou les plaisirs de la table. Cinq chefs, un par département des Pays de la Loire, ont été retenus pour élaborer un menu gastronomique et un menu de pique-nique. Pour la Sarthe, Gérard Chevalier, chef des Acacias à Dureil, a été choisi par l'association. 5 000 personnes sont attendues.

L'association a également choisi trois étudiants en photographie pour organiser une exposition extérieure et itinérante. Elle devrait avoir lieu cet été.

Lire aussi. Tourisme numérique. L'appli Smart-Pass des étudiants récompensée

Ouest-France.

Publié dans Généralités

Commenter cet article